#Bons baisers de… Paris (2)

parisoct1

Pour ma deuxième session de formation, j’ai encore une fois profité à fond de la vie parisienne. D’ailleurs, j’en parlais à mes amis mais c’est assez frustrant finalement car il y a tellement à faire et si peu de temps à chaque fois. Je rentre épuisée mais heureuse de cette expérience. En plus, ça me fait plein de choses à vous raconter ! Et ce coup-ci, j’ai même pu faire une soirée pour le blog comme une grande.

parisoct1

Les soirées blogueuses parisiennes

Je connaissais les soirées bordelaises et moins souvent mais parfois les soirées toulousaines. Là mes amis, on passe à un degré supérieur, le level parisien. Et alors? Ça fait rêver et à la fois ça fait vite déchanter. J’ai été invitée (comme beaucoup ^^) à l’inauguration du concept store de la marque Foreo. Vous savez, les petites brosses nettoyantes électroniques mais on en reparlera une autre fois. Une boutique magnifique, un style épuré, un accueil agréable par l’équipe…

Bref, pas de quoi se plaindre. Sauf que moi, petite provinciale esseulée dans mon trou perdu, c’est le moment de rencontrer d’autres blogueuses. Mais c’est là que le bas blesse. Si tu ne fais pas partie des groupes d’origine, c’est quasi peine perdue. C’est dommage car ce que j’aime le plus dans ces soirées, c’est ces moments de partage, même si on se connait à peine, on a ce point commun : tenir un blog beauté/lifestyle/etc. Ce n’était pas pour cette soirée là mais je ne désespère pas. D’ailleurs, je ne suis pas repartie complètement déçue car j’ai fait une seule mais belle rencontre : DameSkarlette. Un personnage éclectique absolument adorable, je vous recommande son univers !

parisoct2

Atelier nail art par YukobyYuko & Nailmatic

Une fois par mois, au BHV, vous pouvez vous inscrire gratuitement à des ateliers DIY ou nail art. Pour une fois que j’étais là, j’ai sauté sur l’occasion en sortant de cours. Le thème du jour : Brooklyn. Yuko avait réalisé 4 propositions de nail art, j’ai opté pour le multicolore. Tout le monde disait l’arlequin mais à la base, c’était pour rappeler les graffitis. En tout cas, un très bon exercice de précision car entre le tracé et le remplissage, j’ai bien mis une bonne heure pour faire… 2 doigts ! J’avais posé la veille le magnifique CBL violet « Loving every moment » et c’était bien le cas avec un groupe vraiment sympathique !

parisoct3

Avalanches d’expositions

En ce moment, c’est la folie côté expositions ! Je suis une grande amatrice d’art, merci papa-maman pour cette éducation depuis toute petite. C’est un peu mon côté licorne folle, je peux être fan de vernis et de maquillage et de Rembrandt et Monet ! Rien n’est incompatible selon moi, il faut assumer et ma foi, j’en profite à fond ! En une semaine, je n’ai pas pu faire grand chose (j’ai au moins 10 expo à voir d’ici décembre) mais j’ai réussi à voir :

  • l’exposition Magritte au Centre Pompidou : j’avais déjà vu une expo il y a bien 15 ans de ça, déjà enfant, ça m’avait beaucoup marqué. Il faut dire que le style complètement dingue de Magritte a de quoi plaire à une enfant. Avec un regard d’adulte, c’est de suite beaucoup plus philosophique. C’est à se demander parfois ce qu’il a pris quand il a réalisé ses oeuvres mais en vérité, c’est assez magique. En photos de gauche à droite : un cadre dans un cadre, en mode « inception » mais c’est surtout ce feu qui m’a hypnotisé. Le fameux « this is not a pipe » qui augure toute l’exposition et enfin un double regard avec « amour », un style que j’adore. Petit conseil, profitez des nocturnes jusqu’à 23h le lundi et le jeudi pour admirer au calme ces œuvres qui le méritent bien !
  • au Musée de l’Orangerie l’exposition des USA des années 30 : c’est ma Darlin’ qui m’a invité à voir cette expo qui était justement sur ma liste. Une courte expo comme je les aime, concise et qui m’a vraiment étonné dans ses thématiques. J’avais des préjugés sur les Américains que je trouve souvent auto-centrés sur leur grande splendeur mais à cette époque peu glorieuse (1929, la crise !), ils étaient touchés à la fois par leur quotidien et par les événements de l’époque (la guerre d’Espagne notamment). Ça donne des tableaux très durs mais très beaux.

parisoct4

Paris nocture et métalleux

Le soir où je suis arrivée sur Paris, le groupe de mon frère se produisait en concert à Belleville. Une occasion pour le voir en action, #proudsister enclenchée. Mis à part la cave où il ne faut pas être claustro et espérer survivre aux pogos dans un si petit espace, c’était un super concert ! J’aime bien ces petits moments, intenses, étonnants, qui sortent de l’ordinaire. A Paris ou ailleurs, c’est souvent une occasion de relâcher la tension, je peux vous dire que j’ai eu une super semaine après ça.

Bonnes adresses de restaurants

  • Hokkaido à Châtelet (1er), un des meilleurs sushis que j’ai jamais mangé !
  • Aux petits oignons (20e), petite brasserie qui ne paye pas de mine, super carte de vins !
  • La Cantine de Belleville (20e), un style indus-hardcore assumé, un tartare de saumon excellent et des concerts en prime !

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *